Logo de la vigoureuse

Kathmandu - Jambles

L'inconnu, et dans l'inconnu ce qui m'échappe...

L'itinéraire


Comment lire le blog

Vous trouverez en menu horizontal dans la barre supérieure les pays dans l'ordre chronologique de gauche à droite et pour les pays où j'ai passé davantage de temps, un menu vertical pour voyager à travers les régions visitées, avec une chronologie de haut en bas.


Où j'en suis ?

De Varsovie, une petite itinérance m'a conduit à Dorog. Puis, de retour à Dorog après des passages en France et un au Népal, saison de trekking oblige. A retrouver, Kata et les mécanos, à blaguer, à remettre les pièces de la Vigoureuse et me préparer pour le grand froid... Enfin, une traversée hivernale de la Hongrie, Slovénie et Italie pour arriver à Jambles. La moto est au garage et l'administration ne reconnait pas l'homologation hongroise. Bien que je n'ai pas baissé les bras, les solutions pour l'immatriculer en France s'épuisent devant un rempart de règles Kafkaïennes qui envoient un message assez pessimiste sur la place de l'humain et du discernement dans notre pays. A suivre...


Varsovie - Budapest - Jambles


Avion, Varsovie

Passage par Varsovie et le premier étonné d'être là... l'absence de bon sens des règles établies par l'homme pour l'homme n'en fini pas de me surprendre. J'aime à imaginer qu'un législateur puisse un jour tomber sur ce texte. La moto qui peut arriver en bateau à Kuala Lumpur ne peut pas en repartir de la même façon... Elle est devenu "DG : Dangerous Good" à cause de l'essence (qui est obligatoirement retirée ) et de la batterie qui est débranchée obligatoirement aussi. Mais en avion, pas de problème, le diable est dans les détails est mon petit doigt me dit qu'une motivation pécunière ne serait pas étrangère à cette législation méticuleuse. Donc, au lieu d'arriver à Istanbul, j'arrive à Varsovie, les polonais étant localement moins gourmands que les turques. Here we go !!!


Asie du Sud-Est

Le tour de l'asie du sud-est a été...comment dire, une vraie bonne tranche de bonheur et l'échappée piétonne en Chine, m'a vite fait oublier l'absence de la moto. En Birmanie aussi la moto est restée à la frontière chez un thaïlandais super sympa. Mais l'asie du sud-est a été aussi Angkor Wat au Cambodge puis le Laos, tout ça en passant plusieurs fois par l'incoutournable Thaïlande, ses plages et Bangkok.


Malaisie

Je suis passé à l'autre Asie, celle des puces électroniques et des autoroutes.


La moto va mettre un peu plus de temps que moi par la mer...


Inde du sud

On dirait le sud, c'est doux, les gens sont gentils, la température idéale et les paysages au-delà de mes espérances.


Un coup d'avion pour moi, un de train pour la moto, 35 heures au-dessus de caisse de poisson, du requin plus précisément, bonjour l'odeur de mon casque à l'arrivée, les bosses et les cabosses mais elle est arrivée.




La première partie indienne

A Jaisalmer, j'ai touché le point le plus occidental de mon voyage en Inde, la frontière Pakistanaise est toute proche et ça démange !!!

L'influence perse est partout dans les palais de ce bout de désert et les styles très différents d'une ville à l'autre.

La moto tourne rond avec les petits entretiens d'usage, nettoyage du filtre à essence tous les 500km, l'essence est vraiment pourrie.
Puis, le sud du Rajasthan pour terminer cette première partie de l'Inde à Ahmedabad.